Au coeur des regards portés sur l’Afrique depuis plusieurs décennies, les cultes de possession font partie de ces figures emblématiques de l’altérité religieuse africaine connues du public occidental. Les cultes vodoun du Bénin méridional et parfois leurs prolongements dans ce qu’on a appelé les « Amériques noires » sont perçus comme l’incarnation de mondes africains supposés « authentiques » . De ce fait, ils sont devenus une sorte d’icône de la différence religieuse africaine.



Vous êtes professeur, souhaitez visiter l'exposition, inscrivez-vous en ligne - Ici.




CONFERENCE INAUGURALE

SAMEDI 10 OCTOBRE - de 19.00 à 20.00

JOËL NORET est professeur d’anthropologie à l’Université Libre de Bruxelles.
Son travail est centré sur le Bénin méridional depuis une vingtaine d’années. Ses travaux portent sur les dynamiques des sociétés africaines, qu’il a explorées à travers les transformations contemporaines des funérailles, le changement religieux, la mémoire de l’esclavage et, plus récemment, les inégalités sociales face à l’école. Au Bénin, le vodoun occupe une place de choix dont il a pu prendre la mesure au fil de ses années de recherche.

GEOFFREY FRITSCH est photographe.
Auteur de photographies d’une esthétique à la fois puissante et réaliste, il propose ici une série d’images saisissant des pratiques cultuelles vodoun.

La conférence sera l’occasion de comprendre la genèse de l’exposition, de faire connaissance avec ses auteurs et de poursuivre les échanges lors du vernissage. Bienvenue à toutes et tous !


VISITES ANIMÉES DESTINÉES À TOUS DÈS 16 ANS

L’exposition « Le Vodoun aujourd’hui. Dieux d’Afrique en mouvement » vous propose une immersion dans une altérité surprenante, celles des cultes vodoun du Bénin méridional. L’altérité est la qualité de ce qui est autre, différent. La manière dont nous posons notre regard sur ce qui est différent raconte quelque chose sur la société dans laquelle nous vivons. La nôtre est multiculturelle et multi-cultuelle, sur les bancs d’école se côtoient des enfants nés ici ou « ailleurs ». L’animation, au-delà du sentiment d’exotisme, vise à développer durablement chez les citoyens :
- Des attitudes positives et bienveillantes envers l’altérité (qu’elle soit incarnée dans la figure de l’étranger, de l’extravagant, du révolté, du déclassé, du nomade, de toute personne hors normes...).
- La capacité à se mettre à la place de l’Autre – l’empathie.
- Une prise de conscience critique et sereine de la diversité culturelle contemporaine qui se déploie notamment dans le registre des croyances.

Sur réservation uniquement, tout public y compris scolaire à partir de 16 ans. Des visites libres sont possibles également, du lundi au vendredi entre 9h et 17h, sur réservation préalable.


ATELIER CRÉATIF « FAIS (PAS) TON VODOUN ! »

SAMEDI 20 OCTOBRE DE 10.00 À 13.00

D’où proviennent les formes et les choses qui nous entourent et que nous utilisons quotidiennement, qu’est-ce qu’un objet fétiche ? Venez détourner des objets de leur utilité première, les appréhender sous un angle différent et leur inventer un sens nouveau : poétique, ludique, symbolique ou vecteur de message ? Ensemble, nous expérimenterons l’acte de fabrication/détournement et laisserons la place à notre imaginaire et notre sensitivité.

Tout public, sur inscription uniquement


PHILO-LUMIÈRES - « APPROCHES DE L’EXOTISME PHILOSOPHIQUE »

MERCREDI 24 OCTOBRE DE 17H00 À 19H00

Comment la figure de l’altérité a-t-elle surgi dans l’histoire de la pensée occidentale ? Pourquoi la pensée qu’un « autre » est irréductible aux catégories de pensée de l’Europe occidentale s’est-elle heurtée à une vision réductrice des autres formes de vie, de société, de civilisation ? Comment est appréhendée la figure d’un « autre », questionné comme en miroir, sur lequel projeter l’idéal d’une société émancipée des déficiences de la civilisation ? Pourquoi cette approche a-t-elle fini par s’affronter à une réalité dont l’anthropologie et l’ethnographie furent les nouvelles lumières ?

Tout public


CECI N’EST PAS UN CARNET DE VOYAGE

MERCREDI 7 NOVEMBRE DE 17H00 À 19H00

« Je hais les voyages et les explorateurs. Et voici que je m’apprête à raconter mes expéditions. Mais que de temps pour m’y résoudre ! ». C’est par ces quelques mots que Claude Lévi-Strauss, anthropologue de renom, introduit son ouvrage « Tristes tropiques ». Ne vous y trompez pas... Malika et Antoine ne partagent pas entièrement cette répulsion qu’éprouve l’Académicien... Ils offrent dans le processus des échanges du Réseau Mangrove, un récit subjectif de certaines des réalités qu’ils auront brièvement vécues lors de leur séjour au Bénin, en septembre dernier.

Tout public


CINÉ-DÉBAT « MÉMOIRE PROMISE »

MERCREDI 21 NOVEMBRE DE 19H00 À 21H00

Un film de Gaetano Ciarcia & Jean Christophe Monferran
Intervenant : Joël Noret, docteur en anthropologie

Mémoire promise, tourné en 2012, entre les villes de Ouidah, ancien comptoir et port négrier, et Abomey, ancienne capitale du royaume esclavagiste du Danhomé, se veut la chronique de la quête de deux mémoires qui se cherchent, se croisent, font corps et se séparent sans cesse : celle de la traite transatlantique et celle des cultes dits vodun. Une mémoire promise qui, tout en étant à la recherche de consensus et se voulant réparatrice, est brouillée sans cesse par des liens et des « oublis » conflictuels : entre Africains et Afro-Américains, entre cultes vodun et morale chrétienne, entre discours officiels et réminiscences intimes, entre les souvenirs de ceux qui s’identifient aux descendants des anciens razzieurs et les discours de ceux qui se réclament être les descendants de leurs victimes.

Tout public


CONTES, LÉGENDES ET HISTOIRES POPULAIRES DU BÉNIN

MERCREDI 5 DÉCEMBRE DE 17H00 À 18H00

A écouter en famille et/ou entre ami.e.s !

Tout public