RERS Mangrove

Le Réseau d’Échanges Réciproques de Savoirs (RERS) Mangrove du CAL Namur valorise les intelligences collectives et les pratiques d’autogestion. Le RERS Mangrove permet aux personnes d’acquérir plus d’autonomie, de se responsabiliser, d’être acteur de leur apprentissage et acteur de leur société. Il propose une méthode qui permet de valoriser sans les hiérarchiser les savoirs et savoir-faire de tous.

Plusieurs types d’activités sont organisés dans le cadre du RERS Mangrove.

Le Collectif du RERS Mangrove

Le Collectif du RERS Mangrove permet à tous les membres du RERS Mangrove qui le souhaitent de participer activement à un projet de création collective et de donner de la visibilité à la concrétisation d’initiatives et des échanges. Le Collectif est géré et animé par les participants.

Le collectif, ce sont des réunions mensuelles portant sur le fonctionnement, des appréciations évaluatives sur certains échanges, la rédaction de la Feuille info mensuelle, la préparation de projets… Ce sont aussi des rencontres de type plus convivial lors de l’accueil des nouveaux, durant des « Apéro-rencontres Viv(r)e la réciprocité » et l’organisation d’une Fête du Réseau permettant aux participants des différents échanges de se rencontrer. C’est aussi l’alimentation par les participants d’un groupe « RERS Mangrove » sur Facebook, et bien d’autres choses encore.

Méthodologie des RERS

Reconnu pour son expertise dans le domaine des RERS, le CAL Namur organise des ateliers présentant l’histoire des RERS et du projet RERS Mangrove, la place des bénévoles dans le Projet, les processus de fonctionnement et la méthodologie.

Échanges du RERS Mangrove

Les échanges du RERS Mangrove sont organisés tout au long de l’année, en binôme ou en groupe, sur un sujet ou une pratique, au CAL Namur ou ailleurs… Les modalités sont définies par les participants de l’échange. Le public est très mixte et issus de différents niveaux socioéconomiques, de différentes cultures et de différentes générations (demandeurs d’emploi, allocataires sociaux, réfugiés, travailleurs, étudiants, pensionnés…). Les échanges portent sur 7 grands thèmes : la culture, les éco-échanges, l’informatique, les langues, la santé et le bien-être, la scolarité et le tissage de liens.