Les femmes, le care, la « covid » – Éthique et aspects humains dans un service de Soins Intensifs

❙ La Belgique, comme l’ensemble du globe, est secouée par la crise sanitaire. En l’espace de quelques semaines, le virus COVID-19 nous a fait vivre d’énormes chamboulements : fermetures des frontières, des commerces et certaines entreprises, des écoles, des infrastructures sportives, des espaces culturels, des maisons de repos et de soins, suppression de la liberté de déplacement, interdiction de voir nos amis, interdiction de dire adieu à nos
proches disparus,…

L’économie est dans les cordes… et les conséquences s’en font ressentir.

❙ Le personnel soignant, personnel en première ligne représenté à 80% par des femmes (infirmier·ère·s, aides-soignant ·e·s, médecins, sages-femmes, brancardier·ère·s, ambulancier·ère·s, technicien·ne·s de surface,…), est au bord de l’asphyxie. Il ne s’agit pas d’un constat neuf. L’amertume ainsi que les souffrances de ce personnel ont été exprimées bien avant que ce virus éreinte le globe… Elles apparaissent cependant de manière criante aujourd’hui.

❙ Quelles sont les réalités des soignant·e·s ? À quoi ces personnes doivent-elles faire face en cette période de crise ? Quelle est leur charge mentale ? Sans oublier les patient·e·s et leurs proches. Comment faire face aux nombreux décès ? Comment faire son deuil? À quoi devrait ressembler une maison de repos idéale ? Quels projets pour nos aîné·e·s ? Pourquoi le domaine du soin est-il largement féminisé ? Quel avenir pour ces métiers précarisés?

❙ Trois conférences pour décortiquer ce que la crise du corona virus met en lumière : femmes soignantes, assignées aux soins, impact social, psychologique, citoyen, économique de la crise sanitaire sur le personnel soignant, les patient·e·s, leurs proches…

❙ La 1e conférence porte un regards sur les questions éthiques soulevées par la crise sanitaire. Comment gérer le caractère anxiogène de cette crise pour les patients et leurs proches privés de tout contact durant l’hospitalisation, comment assurer des conditions de fin de vie dignes dans un contexte d’urgence sanitaire?

Avec Pierre HENIN, intensiviste et chef de service à l’Hôpital de Jolimont, et Audrey LACHAUX, psychologue au service de Soins Intensifs de l’Hôpital de Jolimont.

Informations et inscriptions obligatoires:
Centre d’Action Laïque de la province de Namur
081/73.01.31
contact@laicite.com
Les réservations sont indispensables pour permettre la bonne organisation des activités (accueil, logistique, diminution du gaspillage alimentaire…). En cas de désistement, merci de nous en informer pour que nous puissions céder votre place à une autre personne.

Coût :
Gratuit

Lieu :
CHR Sambre et Meuse Namur
Espace Léonard de Vinci
Avenue Albert Ier 185, 5000 Namur

Quand: le 15 octobre 2020